mardi 16 octobre 2018

Meg Corbyn : Empreintes Fauves (T4), d'Anne Bishop

« "C'est chez moi. C'est là que je conserve les trésors que m'apportent les vagues, les Requins et les Orques. J'y détiens de nombreuses richesses. Des antiquités. De vieilles cartes. J'aime voir comment vous, les humains, pensez que j'ai changé. Pourtant, ce n'est pas moi qui ai changé. (Son sourire, sauvage et primaire, terrifia Monty) Avant, vous écriviez sur vos cartes "ici sont les monstres". » 
« La paix fragile qui règne depuis des siècles entre les Autres et les humains est sur le point d'être brisée. Lorsque les humains tentent de s'en prendre à eux, les Autres doivent décider quelle est la part d'humanité qu'ils sont prêts à accepter.

L'alliance entre les Autres et les Cassandra Sangue, prophétesses de sang, exploitées pour leurs dons, a modifié l'équilibre des pouvoirs entre les espèces. Simon Wolfgard, chef de l'enclos de Lakeside et Meg Corbyn, son amie prophétesse, considèrent ce changement comme une amélioration, mais tous ne sont pas convaincus. Un noyau d'humains radicaux cherche à usurper les terres des Autres en attaquant les terra indigene. Ils sont loin d'imaginer qu'il existe des êtres beaucoup plus anciens et plus puissants que ceux qui peuplent les Enclos - et qu'ils sont prêts à tout pour protéger les leurs ... »

J’ai eu le plaisir de lire ce quatrième tome en lecture commune avec Bérangère de la chaîne Lectures en Be et avec Nath du blog Les Passions d'Aely. Et j’ai vraiment été heureuse de retrouver Meg en compagnie de deux autres fans de la saga ! Parce que oui on peut clairement parler de fan attitude
Pour ceux qui ne connaissent pas encore l’univers de Meg Corbyn, vous pourrez retrouver ma chronique du tome 1 : Lettres Ecarlates, et j’espère qu’elle vous donnera envie de découvrir ce monde et ces personnages, parce qu’ils valent vraiment le détour. 

La suite risque de vous spoiler, donc pour tous ceux qui n’ont pas lu les trois premiers romans … Ouste ! Filez rectifier ça et revenait ensuite ! ^^
Comme toujours Anne Bishop arrive à créer une ambiance toute particulière. La première partie du roman ne comporte pas beaucoup d’action, mais elle met en place chaque pièce sur l’échiquier, lentement, sans nous alourdir de descriptions inutiles, en donnant par-ci par-là des informations qui nous accroche aux pages. La montée en puissance est lente mais au fil de la lecture on sait qu’il va se passer quelque chose de WOUAH !, on le sait et on l’attend. On ressent presque l’angoisse des personnages face à cet événement qui va changer à jamais les gens et les terres de Thaisia… et d’ailleurs. Il y a une réelle tension à la lecture de ce tome et pourtant, une fois de plus Anne Bishop, nous offre une première partie assez contemplative sur l’organisation de l’Enclos de Lakeside et sur la vie des humains et Terra Indigene. Mais les 150 dernières pages deviennent vraiment haletantes

Le mouvement HAT se lance enfin, dans tout ce qu’il a de plus violent et d'abject. On découvre des humains cruels, prêt à commettre les pires atrocités pour une cause qu’ils croient juste. Et bizarrement, cela crée un étrange parallèle avec notre monde. 
J’ai été secouée par ma lecture. Tantôt en colère, tantôt choquée, je suis passée par plusieurs émotions. J’ai même eu froid dans le dos … Parce que oui, la plume d'Anne Bishop est toujours aussi efficace.

Ce tome est plus sombre, plus noir et plus glaçant que les premiers. On y croise enfin les Aînés … Les terrifiants habitants des territoires sauvages. On découvre également d’autres Élémentaires et eux aussi, ont une place très importante. Leur apparition est presque à chaque fois poétique et remplie de mystère. J’aime la façon dont l’autrice les utilise. Finalement très peu, mais à chaque fois avec justesse,  ce qu’il faut pour préserver le mystère et donner encore plus envie de les croiser.

Dans ce tome Meg découvre qu’elle peut prédire l’avenir différemment qu’en se coupant. Les moments qu’elle passe à essayer de comprendre cette nouvelle « technique » sont vraiment intéressants. Il ne s’agit pas d’une héroïne « badass », elle est toute en fragilité et naïveté. C'est ce qui fait d'elle un personnage aussi attachant. Elle apprend encore et toujours à survivre dans ce monde tout nouveau pour elle. Elle essaie de se familiariser avec les sensations qu’elle éprouve lorsqu’une prophétie pointe le bout de son nez, et comment éviter les coupures inutiles. 
Sa relation avec Simon n'évolue pas beaucoup plus dans ce tome mais les moments qu'ils passent ensemble son simple et léger, agréable à lire au milieu de la violence qui entoure ces brefs passages ! 

Bref, vous l'aurez compris, ce quatrième tome confirme avec brio que cette saga est toujours une série coup de coeur ! J'ai hâte de lire le tome 5 et en même temps, j'ai peur de lire ce dernier tome... Parce que je n'ai pas envie de quitter cet univers ! J'espère que le spin-off sera aussi bien ! 
Une lecture toujours aussi captivante. 
Une intrigue plus forte et haletante que dans le tome 3. 
Des personnages attachants qui ne sont pas épargnés dans ce tome. 
A lire ABSOLUMENT  !
Ma note Livraddict : 19/20

Info:
Editions : Milady
Genre : Bit-Lit, Fantastique
Pages : 569

mercredi 10 octobre 2018

Le premier jour du reste de ma vie, de Virginie Grimaldi

« La vie, c'est comme un tour de magie. Quand on est enfant, on ne voit que le devant de la scène. C'est fabuleux, on s'émerveille, on se pose des questions, on a envie d'en savoir plus. Et puis on grandit. Peu à peu, les coulisses se dévoilent, on réalise que c'est compliqué. C'est moins joli, c'est même parfois moche, on est déçu. Mais on continue quand même à s'émerveiller.» 
«Marie a tout préparé pour l'anniversaire de son mari : décoration de l'appartement, gâteaux, invités ... Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris "un aller simple pour ailleurs". Pour elle, c'est maintenant que tout commence. Vivre, enfin.
Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière pour faire le tour du monde. A bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rien ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde.»

J'ai reçu ce roman lors du Swap : Le Livre qui voulait faire le tour du monde, organisé sur Livraddict. Ce livre voyageait avec un petit carnet que chaque lectrice remplissait avant de l'envoyer à la suivante ! J'ai donc eu le plaisir de découvrir la plume de Virginie Grimaldi à travers ce court roman et j'en suis ressortie avec le sourire
Il s'agit clairement d'une lecture feelgood, d'un bouquin détente qui n'est absolument pas là pour vous prendre la tête. Au rendez-vous : des voyages, de l'humour et une bande de copines ultra attachantes. 

Le premier jour du reste de ma vie débute avec le projet fou de Marie. Cette femme de quarante ans décide de quitter son mari, à qui elle a tout donné pendant plus de vingt ans et qui n'a jamais pris le soin de lui cacher ses aventures extra-conjugales. Alors tout d'un coup elle pète littéralement un plomb ! Elle lui organise un anniversaire surprise - comme chaque année - elle invite famille, amis et amantes, et elle, elle prend ses valises et elle part à Marseille pour embarquer sur une croisière de trois mois autour du monde. Mais attention, cette croisière est interdite au couple et les rapprochements entre passagers sont également interdits !  

Durant cette croisière, Marie va réapprendre à vivre pour elle, loin de son mari nombriliste et égoïste. Elle va passer par plusieurs stades émotionnels : apprendre à gérer sa séparation, se poser les questions de savoir ce qu'elle fera une fois de retour en France ... 
A côté de ça, elle fait la connaissance de deux femmes totalement différentes. Camille, une jeune femme qui a décidé de faire cette croisière pour avoir une aventure avec un homme à chaque étape et Anne, une femme de soixante ans récemment séparée de son compagnon alors qu'ils vivaient ensemble une merveilleuse romance depuis plus de quarante ans.

Ces trois femmes sont à la croisée des chemins, chacune attend quelque chose de différent de cette croisière, mais elles savent toutes les trois qu'une fois de retour à Marseille, rien ne sera plus comme avant. On les suit donc dans leurs aventures autour du monde. On rit avec elle, on s'indigne, bref on les adore

Cette lecture était rafraîchissante. Une pause très agréable entre deux lectures, grâce à une écriture légère et efficace. 
Malgré tout l'histoire est un brin "facile". On se doute avant même d'avoir ouvert le livre qu'il y aura un happy end à la fin ! Mais c'est pas grave. Avec ce trio on voyage et on profite d'une croisière relax !

Une lecture agréable mais pas surprenante
Des personnages attachants, des aventures bourrées d'humour, mais rien de très original non plus !
Bref, une agréable lecture que je conseille pour une petite pause sympathique! 
Ma note Livraddict : 17/20
Info:
Editions : Le Livre de Poche
Genre : Chick-lit, Contemporain
Pages : 330

samedi 6 octobre 2018

La Voleuse de livres, de Markus Zusak

« Je dois reconnaître que durant la période où Hitler fut au pouvoir, aucun être humain ne put servir le Führer aussi loyalement que moi. Il y a une différence entre le cœur d'un humain et le mien. Le cœur humain est une ligne, tandis que le mien est un cercle, et j'ai la capacité infinie de me retrouver au bon moment au bon endroit. En conséquence, je trouve toujours des humains au meilleur et au pire d'eux-mêmes. Je vois leur beauté et leur laideur, et je me demande comment une même chose peut réunir l'une et l'autre. Reste que je les envie sur un point. Les humains ont au moins l'intelligence de mourir. » 
« Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. 
Liesel Meminger y est parvenue. 
Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. 
Est-ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt ? Ou sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret ... Celui qui l'a aidée à survivre et à même inspiré à la Mort ce joli surnom : la Voleuse de livres...»

Ce roman me faisait envie depuis très longtemps. J'ai entendu parler du film et je me suis toujours dit qu'il fallait que je lise le livre avant de le voir, sans jamais parvenir à me décider à l'acheter ! Je n'ai pas eu besoin de le faire puisque c'est Sue-Ricette du blog Graines de Souris  qui me l'a glissé dans le Swap de Noël que nous avons fait l'année dernière. Je n'avais pas encore trouvé le temps de le lire, peut-être parce que les saisons ne s'y prêtaient pas ... Quoi qu'il en soit, lorsque j'ai du préparer le menu du Pumpking Autumn Challenge, j'ai trouvé qu'il se glissait parfaitement dans le menu Automne Douceur de Vivre dans la catégorie La Feuille d'automne emportée par le vent ...
Pour ceux qui ne connaissent pas ce challenge, je vous conseille de vous rendre sur le site de Guimause  ou sur le groupe Facebook ! Je ne blablate pas plus longtemps ! Passons à cette lecture ... bouleversante lecture. 

La voleuse de livres raconte l'histoire de Liesel, une enfant abandonnée par sa mère et  contrainte de vivre dans une nouvelle famille durant la montée du nazisme en Allemagne. Sa nouvelle maman, sévère mais aimante, manie la spatule de bois facilement lorsqu'elle fait une bêtise et son nouveau papa vient la protéger de ses cauchemars toutes les nuits. Un soir, il décide secrètement de lui apprend à lire. Ensemble il découvre les mots et leurs sens. La petite fille apprend à les écrire en les peignant sur le mur de la cave. Grâce à Hans Hubermann, Liesel va sortir de son silence et se construire lentement une nouvelle vie. Elle va vivre l'arrivée d'Hitler au pouvoir et c'est avec les yeux de cette enfant d'une douzaine d'années que l'on découvrir cette période sombre. 


Mais Liesel n'est pas la narratrice de cette histoire et c'est là toute l'originalité de ce roman. C'est la Mort, la Faucheuse en personne qui nous raconte cette histoire. Parfois, Elle évoque des souvenirs personnels qui n'ont rien à voir avec Liesel, et qui donne un peu plus d'épaisseur à l'Histoire. A chaque fois ces interruptions sont terriblement bouleversantes. La plume de l'auteur parvient à nous raconter avec délicatesse les horreurs de cette guerre, sans jamais tomber dans le sordide. Les mots qu'il utilise pour dépeindre la cruauté des hommes sont percutants. On ressort de cette lecture, ému, bouleversé et secoué. Il n'y a pas besoin de détails, la simple évocation des fumées s'échappant des cheminées, suffisent à faire apparaître les images que nous connaissons tous. 
L'histoire de Liesel est tout aussi bouleversante, on découvre cette fillette, hantée par les souvenirs de son petit frère mort sous ses yeux, qui voit dans les mots une échappatoire. Elle apprend à lire et elle dévore littéralement ses livres. Elle fait vivre chaque mot, s'imprègne de leur force et grâce à eux elle tente d'affronter les horreurs de son quotidien. 
J'ai découvert au fil de ces pages, une fillette touchante, forte et courageuse. Une fillette allemande, qui apprend le salut nazi comme tout le monde, mais qui est capable de s'émouvoir devant un défilé de juifs affamés. 

Ce livre m'a profondément touché, parce qu'il nous parle du nazisme, de la Seconde Guerre mondiale et de l'horreur des camps de concentration, avec un autre regard. Celui d'une fillette de douze ans, ignorantes des guerres, de la religion et de la politique. Et le fait que cette histoire nous soit raconté par La Mort, elle-même, rend le récit encore plus étonnant.
Le découpage des chapitre apporte du rythme. Une fois entamée, il est difficile de lâcher cette lecture tant on a envie de connaître le destin de cette petite Voleuse de Livres. 


C'est un livre que je conseille sincèrement. Parce qu'il est rempli de poésie et de délicatesse, parce qu'il raconte une magnifique histoire d'amitié, il nous montre tout l'amour qu'il peut y avoir dans une famille, même dans celle si particulière de Liesel et parce qu'on nous met face aux horreurs de cette Seconde Guerre Mondiale d'une façon différente et inattendue. Du côté allemand, au coeur de la ville de Munich. On y côtoie l'entraide et la haine, la terreur et l'amitié, tout cela grâce à la plume de Markus Zusak qui est juste merveilleuse.
Une lecture émouvante, bouleversante et prenante. 
Un style très original. Une plume magnifique, pleine de poésie. 
Des personnages touchants et une histoire poignante. 
Ce roman mérite d'être lu ! 
Maintenant je vais vite me regarder le film ! ^^
Ma note Livraddict : 18/20
Info:
Editions : Pocket
Genre : Drame, Historique
Pages : 632

samedi 29 septembre 2018

La Passe-Miroir : La Mémoire de Babel - Christelle Dabos

« "J'ai passé ma vie entière à être neutre, éducation oblige, et, s'il y a bien une leçon que j'ai retenue, c'est que "neutralité" est une jolie façon de dire "lâcheté" "» 
Attention Spoiler - Ne pas lire la suite si vous n'avez pas lu les deux tomes précédents !
« Deux ans et sept mois qu'Ophélie se morfond sur son arche d'Anima. Aujourd'hui, il faut agir, exploiter ce qu'elle a appris, à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d'information divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d'adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ?»

J'avais un peu peur de prendre ce troisième tome. Pas par crainte d'être déçue (impossible avec la plume de Christelle Dabos), mais plutôt parce que je craignais que la fin me fasse m'arracher les cheveux de désespoir. Désespoir parce que le tome 4 est toujours en cours d'écriture, parce qu'il n'est pas prêt d'être en libraire ... et que je ne voulais pas me retrouver avec une fin terriblement frustrante sur les bras. Et bien non ! Encore une fois, j'ai terminé un tome de La Passe-Miroir en me disant "Il était génial, la fin est parfaite et je sais que je vais pouvoir attendre tranquillement la suite." Attention, je ne dis pas que la fin ne vaut pas le détour et qu'il n'y a pas d'attente pour le tome 4 ! Mais disons que Christelle Dabos sait parfaitement doser entre révélations et mystères. Elle sait faire patienter ses lecteurs en toute quiétude ! 


- Attention aux spoils qui peuvent suivre -
Dans ce tome on retrouve Ophélie sur Anima, plus de deux ans après son départ de l'Arche du Pôle. Elle n'a aucune nouvelle de Thorn et malgré son inquiétude, elle n'a pas fait de vague depuis son retour dans sa famille. Et pour cause, elle est étroitement surveillée par les Doyennes. Malgré ça, elle a quand même mené sa petite enquête et elle est persuadée d'une chose : elle doit se rendre sur l'Arche de Babel. Là-bas elle espère trouver des indices sur l'identité de Dieu et peut-être même retrouver la trace de Thorn. 

Dans La Mémoire de Babel, on retrouve une Ophélie résignée. On pense même qu'elle a perdu ce caractère qu'elle s'était forgée au Pôle. J'étais déçue et triste pour elle. Mais l'aventure finie par la saisir au moment où elle s'y attend le moins (derrière son stand de gaufres !) et finalement, une fois rendue sur Babel, on la redécouvre enfin  ! Elle se transforme en enfilant l'identité d'une dénommé Eulalie et elle devient plus déterminée que jamais. Elle est prête à tout pour réussir la mission qu'elle s'est fixée. Même si on peut encore, parfois, lui reprocher son manque de réactivité, j'ai beaucoup apprécié le tempérament de femme battante qui se dessine au fil des pages. On sent qu'elle a grandi. 
L'aventure est encore plus présente dans ce tome. Ophélie va se retrouver sur une arche inconnue, où les codes sont totalement différents de ceux qu'elle connaissait sur Anima ou au Pôle. Compétition, violence, humiliation, chantage, Ophélie va tout subir à Babel. On ne lui épargne aucune souffrance, au point qu'on en vient à serrer les dents avec elle. 

Chaque page, chaque chapitre est captivant. On n'a jamais envie de reposer son livre tant l'intrigue est addictive. Mon seul regret est celui d'une éternelle romantique. J'ai trouvé qu'il y avait trop peu d'Ophélie/Thorn dans ce tome. Mais dès le tome 1 on sait que Christelle Dabos n'écrit pas une romance. La Passe-Miroir est avant tout un roman d'aventure et ce tome l'illustre parfaitement. La plume de l'autrice est toujours aussi fluide, efficace et captivante. Elle dose à la perfection les descriptions et les dialogues. Elle rend chacun de ses personnages crédibles et plein de caractère.
Entre la découverte d'une nouvelle arche, des personnages toujours aussi attachants, un univers original et des rebondissements imprévisibles... je me suis fondue dans cette lecture avec délectation et j'en suis ressortie avec des étoiles dans les yeux. J'ai hâte de découvrir la suite et fin de cette merveilleuse saga et je continue de la conseiller autour de moi. 
Donc si vous n'avez toujours pas ces romans dans votre bibliothèque, il est plus que temps de remédier à ça! 
Une lecture magique.
Des personnages attachants, énormément d'aventures et de rebondissements,
Des révélations  ! Bref on avance dans l'intrigue, on en apprend plus sur l'origine des Esprits de Famille et sur l'éclatement du monde ... Mais on se retrouve face à de nouveaux mystères !
Ce tome trois était un vrai feu d'artifice émotionnel ! 
A lire absolument !
Ma note Livraddict : 19/20
Info:
Editions : Gallimard Jeunesse
Genre : Fantasy, Jeunesse
Pages : 496

mardi 18 septembre 2018

J'ai testé l'application Audible

Audible -
Application de Livres Audio

Hello tout le monde !
Aujourd'hui je vous propose un article un peu différent, histoire de vous parler d'un petit test que je viens de faire ! Depuis quelques jours que je vois régulièrement passer la publicité pour l'application Audible d'Amazon. Alors je vous le dis tout de suite, cet article n'est pas là pour faire de la publicité à Amazon, ni pour lancer un débat entre les anti et les pro, je voulais juste tester, au moins une fois dans ma vie, un livre audio ! J'ai toujours pensé que c'était une très bonne chose de proposer des livres audio, surtout pour les personnes étant dans l'incapacité de lire, mais je ne m'étais jamais dit que ce genre de format pourrait me plaire. D'autant que le prix des livres audio est assez .... élevé (et en même temps il faut bien rémunérer les "conteurs" qui passent des heures derrière un micro !) 
Bref, j'ai décidé de tester le livre audio en profitant de l'offre d'un mois d'essai gratuit, et je me suis dit que pour faire ce test, il était peut-être préférable que j'écoute un livre que j'avais déjà lu par le passé. J'ai donc choisi Le Chardon et le Tartan de Diana Gabaldon
Outre le plaisir de retrouver ces deux personnages et les paysages verdoyants d'Ecosse, je voulais avant tout me remémorer ce premier tome pour essayer de me replonger dans cette saga. J'ai lu les quatre premiers romans il y a très très longtemps ! (Aouch ! Ça fait mal de se rendre compte que ça fait quasiment 15 ans et que la première édition que j'avais lu provenait de chez France Loisirs ! Bref...) Je m'étais arrêtée en cours de route et depuis je le regrette beaucoup ! J'aimerai savoir ce qu'il se passe une fois en Amérique ^^ Mais pour ça ... je dois avouer que j'ai un peu la flemme de reprendre les pavés qui ont été réédités
Du coup, le livre audio m'a semblé une bonne alternative ! Je l'écoute dans les transports en commun, durant mes pauses déjeuner, tout ça directement sur mon téléphone. C'est la voix de Marie Bouvier qui me transporte en 1743, au coeur d'une Ecosse envoûtante à la rencontre de Claire et Jamie Fraser. 
Je ne vais pas vous donner un avis sur ce livre qui a toujours été, et restera longtemps, l'un de mes plus gros coup de cœur littéraire, mais sur mon test du livre audio et de l'application Audible. (Mais si vous avez envie de lire mon avis sur ce roman fait le moi savoir et je préparerai une chronique avec plaisir ^^)

Alors comme je vous l'ai dit plus haut, j'écoute Le Chardon et le Tartan dans les transports en commun lorsque je me rends au travail. Je branche mes écouteurs en quittant mon appartement et je ne les enlève qu'une fois arrivée à mon bureau. 


Les + :
- La voix du conteur : 
La voix de Marie Bouvier est envoûtante et passionnante. Ses différentes intonations rendent l'écoute facile et agréable. Les dialogues ne sont pas problématique puisqu'elle change légèrement sa voix pour chaque personnage. Elle imite également les petites onomatopée ponctuant les dialogues, donnant l'impression d'assister réellement aux conversations. 

- Le côté pratique : 
Avec les écouteurs dans les oreilles, j'ai les mains libres ... et les yeux aussi ! Je peux regarder le paysage (admirer la Garonne !) et voir arriver mon arrêt de bus plus facilement. Je n'ai pas besoin de ranger mon livre dans la précipitation (l'écornant au passage ...) ! Et puis ça marche aussi à la maison, en faisant le ménage ^_^ Si, si je vous assure ! Véridique !

- Le repos :
Et bien oui, c'est sûr que je me fatigue moins les yeux ! J'alterne l'écoute de ce livre audio dans la journée, avec la lecture d'un livre papier le soir, et j'ai vite remarqué que j'étais moins fatiguée en soirée (fini les soirées où je m'endors sur mon livre après avoir lu trois lignes !)

- La facilité d'utilisation de l'application : 
Une fois ouverte le livre en cours d'écoute est tout de suite accessible, il suffit d'appuyer sur le bouton "play" pour reprendre la lecture où on l'avait arrêté. 
Le temps d'écoute apparaît sur la page d'accueil et certaines fonctionnalités sont agréables : notamment celle qui permet d'accélérer ou de réduire la vitesse de lecture.

- Immersif
Contrairement à ce que j'aurai pu penser, l'écoute d'un livre audio ne demande pas une concentration folle. C'est comme cuisiner en écoutant les informations à la télévision. Nos mains sont occupées mais notre cerveau enregistre ce qu'il entend. Dans Le Chardon et le Tartan, le récit est à la première personne. Claire raconte son histoire et à travers la voix de Marie Bouvier on a finalement l'impression de l'écouter réellement.  

- Le catalogue : 
Alors oui, il faut savoir que le catalogue d'Amazon en matière de livre audio est .... immense ! Je ne m'attendais pas à trouver autant de titres ! Il y en a pour tous les goûts, des romans, des autobiographies, du fantasy, du bit-lit, du contemporain ... En tout pas moins de 250 000 livres et podcasts sont disponibles ! Donc vous devriez trouver votre bonheur.

- Lutter contre la flemme :
Ce dernier point s'est surtout pour moi !!! J'avoue qu'il y a des livres que j'aimerai beaucoup découvrir, mais qui me font vite baisser les bras quand je vois l'épaisseur des pavés ! Et puis il y en a d'autres que j'aimerai redécouvrir... Mais voilà j'ai la flemme ! Replonger dans du Tolkien ou découvrir Ça de Stephen King ... ça me tente énormément mais ça m'épuise d'avance ! Du coup, l'écoute de ces romans durant mes heures perdues dans les transports ou pendant mes pauses déjeuner c'est le combo idéal !

Les - :
Il n'y en a pas beaucoup je dois le reconnaître, mais en cherchant un peu :
- Le prix :
Les livres audio coûtent plus cher que leur version papier. Forcément il y a quand même de nombreuses heures d'écoute et donc, de nombreuses heures de travail derrière. Mais là encore l'application permet de s'en sortir pour pas trop cher ! L'abonnement à l'application coûte 9,95 € par mois et chaque mois un livre audio est offert (Livre audio que l'on choisi nous même!) Donc au final, le premier livre coûte moins de 10 €, soit pratiquement le prix d'un livre de poche, ce qui est largement abordable. Et dans mon cas, je sais que je n'écouterai pas plus d'un livre audio par mois, donc c'est parfait !

- Le temps d'écoute: 
Ce n'est pas vraiment un point négatif, mais disons que lorsqu'on commence l'écoute d'un livre audio, il faut bien se dire qu'il va falloir passer de nombreuses heures avec les écouteurs plantés dans les oreilles ! Pour Le Chardon et le Tartan, il m'a fallu un peu plus de 26 heures d'écoute. Et j'ai mis un peu plus de 15 jours pour l'écouter en intégralité. 
Bilan :
Même si le livre audio ne remplacera jamais dans mon cœur le plaisir de lire un livre papier, je dois reconnaître que cette application est très utile et très agréable à utiliser. J'ai beaucoup aimé la voix d Marie Bouvier et j'espère que mes futures écoutes seront aussi agréables. 
Je compte continuer à utiliser Audible après le mois d'essai gratuit en me cantonnant à un roman audio par mois. Pour le moment c'est largement suffisant pour le temps que je passe dans les transports. J'ai vraiment beaucoup apprécié cette première expérience, j'ai découvert ce roman d'une autre façon, après tout les histoires sont faites pour être racontées et là, ça a retrouvé tout son sens ! Je suis même certaine que ce style de lecture pourrait permettre à ceux "qui n'aiment pas lire" de découvrir des romans dont ils entendent souvent parler ! Ça change un peu de la musique à fond dans les oreilles ^_^

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas ce roman (génialissime et passionnant), je vous laisse le résumé et je vous invite vivement à vous le procurer et à le dévorer ! Vous tomberez sous le charme de l'Ecosse et, Mesdames, le beau Jamie Fraser fera fondre votre cœur

« 1945. Claire passe ses vacances en Écosse, où elle s'efforce d'oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d'une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d'en découvrir la raison en s'approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d'un champ de bataille. 

Le menhir l'a menée tout droit en l'an de grâce 1743, au cœur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d'autrefois ? 
★☆★
J'espère que cet article vous aura été utile ! N'hésitez pas à me parler de vos propres expériences en commentaire !
Je vous souhaite de belles lectures, de papier ou audio ! 
Lily

mercredi 12 septembre 2018

Alice au pays des casseroles - Maud Brunaud

« Ce matin, tout est normal ...à une exception près. Il y a un intrus ! Là, à deux pas du resto, juste sous mes yeux ! En une seconde, je cerne le problème et imagine avoir la solution en poche ... sauf qu'on n'a pas le droit d'utiliser un bâton de dynamite en plein centre-ville.  » 
« Il était une fois ... Moi ! Alice ! Jeune femme douce et timide dans la trentaine (on ne demande JAMAIS son âge exact à une femme !). Célibataire. 90/60/90 (enfin à peu près ... à la louche quoi ! A la bonne grosse louche !)/ De loin et sans lunettes, on me dit que je ressemble assez à Emily Blunt...
Heureuse propriétaire d'un chien-saucisse et de deux perruches. Je demeure en pleine campagne berrichonne où je tiens le restaurant familial depuis que maman (contrainte et forcée) m'a passé la main. Je bous souvent intérieurement et je ne sais pas pourquoi je n'arrive jamais à me lâcher ! C'est un peu comme si le chanteur de Kiss était coincé dans le corps d'Édith Piaf ou comme si on voulait apprendre à mordre à un ours en peluche. Je ne suis donc ni une princesse de conte de fées ni une icône de mode du XXIè siècle à la Kim Kardashian, vous l'aurez peut-être remarqué...
Ainsi, commence "l'histoire de ma vie"! Jusqu'ici, je me suis toujours évertuée à ne pas me montrer trop gourmande et j'ai goûté, avec parcimonie, aux plaisirs de la vie. Mais, un jour, mon petit château de convenances et de solitudes s'est envolé aux quatre vents ... tout ça à cause d'un food-truck installé devant ma porte et de son séduisant propriétaire ! »

Dans ce roman, on retrouve la timide et effacée Alice, chef cuistot du restaurant familial qu’elle a hérité à la suite du décès de son père. Rester derrière les fourneaux lui convient très bien, c’est son havre de paix. Elle se tient à distance, les relations humaines n’étant pas son fort, et puis de toute façon elle n’a pas le temps pour ça ! Quand elle ne cuisine pas au restaurant, elle s’occupe de son chien-saucisse et elle réfléchit aux recettes qui pourraient faire merveille comme plat du jour. 

Depuis son plus jeune âge, elle aime cuisiner, elle est pleine de talent et d’idées … mais depuis quelques temps, elle sent bien qu’elle n’a plus cette passion, ce feu sacré qui l’animait à ses débuts. Peut-être à cause de sa mère, qui continue à diriger le restaurant sans lui laisser mot dire sur la carte, les courses et la décoration, à moins que ce soit par manque d’envie … 

Mais l’arrivée inopinée d’un food-truck juste devant son restaurant va allumer les flammes de la rébellion. La guerre est ouverte ! La docile Alice va se transformer et sortir les griffes pour défendre son commerce, sa cuisine et sa passion. Déjà perturbée par les courriers d’un mystérieux corbeau qui veut la voir fermer boutique, Alice va devoir se battre pour sauver ce qui lui est cher. 

Pétillante et pleine d’humour elle va nous entraîner dans sa région natale, au cœur du Berry. On va découvrir le quotidien d’un petit village calme et tranquille où tout le monde se connait. On salive devant la description de ses plats, on s’imagine dégustant les petites madeleines maisons… 
Et tout ça grâce à une plume de talent. L’usage de la première personne permet de s’immiscer dans les pensées, parfois survoltées et déchaînées, d’Alice. C'est parfois assez drôle ! L’arrivée de Gabriel, le propriétaire du terrible food-truck, la secoue dans tous les sens du terme ! Elle comprend qu’elle ne peut plus rester « dans son jus » et qu’elle doit se renouveler pour améliorer la situation de son restaurant. 
D’autres personnages viennent graviter autour de la jeune femme, rendant l’histoire tantôt touchante, tantôt hilarante. 

J’ai beaucoup aimé ce petit passage dans l’Indre, l’intrigue autour du corbeau apporte un peu de suspens, la romance n’est pas envahissante et les personnages sont tous très attachants. J’ai juste eu une petite pointe de déception pour la fin que j’ai trouvé trop rapide. Je n’ai pas vraiment aimé la façon dont été présenté le dénouement même si au final j’ai quand même été un peu surprise ! 

Alice au pays des casseroles est un roman court, léger et qui permet de passer un moment agréable. Maud Brunaud manie sa plume avec efficacité et humour et lorsque l’on referme le livre on s’étonne qu’il ne soit pas plus long et on en redemande !
Je remercie les Editions Marivole qui m'ont permis de découvrir ce roman en avant première puisqu'il ne sortira en librairie qu'à partir  du 27 septembre 2018. Merci encore pour votre confiance ^_^.
Un roman gourmand, léger et plein d'humour.
Des personnages attachants, une intrigue étonnante et originale. 
Bref un roman que je vous recommande pour passer un bon moment, bien que je regrette qu'il soit si court ...Et une petite déception sur la fin, mais là je chipote ! 
Ma note Livraddict : 16/20
Info:
Editions : Marivole
Genre : Romance, Contemporain
Pages : 215

lundi 10 septembre 2018


# 17
Bonjour tout le monde  ! ^_^ 
On se retrouve pour le rendez-vous littéraire : C'est lundi, que lisez-vous ? ! Il est initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, what are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant chez Galleane.

Le but de ce rendez-vous est de répondre chaque lundi à trois petites questions : 

1 - Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2 - Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3 - Que vais-je lire ensuite ?

Cela faisait très très très longtemps que je n'avais pas participé au C'est lundi, vous lisez quoi ? Et comme en ce moment j'ai pas mal de lectures en cours je me suis dit que vous aimeriez peut-être que je les partage avec vous ! ^_^

1 - Qu'ai-je lu la semaine passée ?
La semaine dernière j'ai eu un coup de coeur pour :
Heartless, de Marissa Meyer
Une découverte passionnante sur les origines de la Méchante Reine de Cœur. J'ai adoré !!! 

2 - Que suis-je en train de lire en ce moment ?

✦ La Passe-Miroir : La Tour de Babel, de Christelle Dabos
Ça y est je me suis enfin décidée à me lancer dans la lecture de ce tome 3 ! En même temps je vis depuis dès mois dans le suspens ... La fin du tome 2 était tellement ... Aarrrrgghhh ! Donc c'est fini je ne peux plus repousser cette lecture, mais j'ai décidé de la savourer sachant que la suite n'est pas encore disponible !
✦ Alice au pays des casseroles , de Maud Brunaud
J'ai reçu ce livre en partenariat avec la maison d'édition Marivole que je remercie ! Quand j'ai vu ce roman dans le nouveau catalogue, j'ai tout de suite eu envie de le dévorer ! Et c'est exactement ce qu'il se passe actuellement ! 
La voleuse de livres, de Markus Zusak
Je l'ai reçu en cadeau l'année dernière à noël (Merci Sue-Ricette ^^) et depuis j'ai terriblement envie de le lire. Du coup, je l'ai intégré dans mes lectures du Pumpkin Autumn Challenge et je l'ai démarré ce week-end !
3 - Que vais-je lire ensuite  ?

✦ Le livre perdu des sortilèges, de Deborah Harkness
C'est très probablement sur cette lecture que je vais enchaîner. 
Mais je me réserve également quelques mangas et bandes dessinées : 
  Death Note - Tome 10
The Promised Neverland - Tome 1 à 3
✦ Le Sang du Dragon - Tome 3

Voilà,et vous, vous lisez quoi ce lundi ? ^_^